Le Cameroun recrute des investisseurs pour développer en mode PPP une technopole agro-industrielle de 405 ha

 Le ministre en charge des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt), Gabriel Dodo Ndocke, a lancé, le 9 novembre, un appel public international à manifestation d’intérêt (APMI) dans le but de sélectionner un promoteur (entreprises indépendantes ou groupements d’entreprises) pour la mise en place du parc technologique de référence agro-industriel (Technopôle) de Ouassa Babouté, dans la région du Centre, suivant le modèle des « smart city ».

« Le projet consiste en la création d’une zone industrielle de transformation de haute technologie dotée d’un centre de recherche et développement de haut niveau capable d’accueillir des chercheurs de niveau international. Il comprendra une infrastructure d’accompagnement des entreprises et des producteurs de matières premières ainsi qu’une zone commerciale et de services aux entreprises », explique le Minmidt.

« Le projet contribuera également à mettre en place un système de développement inclusif intégrant les bassins de production situés dans les zones rurales et basé sur des accélérateurs de l’innovation. Le parc procédera à la transformation de plusieurs spéculations identifiées dans les études techniques. Il devra être construit pour être également un pôle de tourisme technologique », poursuit-il.

Le promoteur devra financer la réalisation du projet en mode partenariat public-privé (PPP) ; élaborer les plans détaillés d’ingénierie et architecturaux ; doter le parc de l’infrastructure de base devant accueillir des entreprises de haute technologie ; doter le parc d’un manuel de procédures pour son exploitation et son management.

L’appel à manifestation d’intérêt vise à établir une liste restreinte d’au plus cinq candidats invités à participer à l’étape suivante de l’appel d’offres restreints. Il est à préciser que l’adjudicataire provisoire, qu’il soit camerounais ou étranger, devra avant la conclusion du contrat de partenariat, créer une société de droit camerounais spécialement dédiée au projet. La préférence sera donnée aux groupements d’entreprises. Les candidatures doivent être déposées 60 jours après la publication de l’appel à manifestation.

C’est grâce à l’appui technique de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi) que le Cameroun a bouclé en 2017, le plan directeur de cette première technopole agro-industrielle à ériger sur 405 ha, dans la région du Centre, département de la Haute Sanaga, arrondissement de Nkoteng, dans le village Ouassa Babouté.

Sylvain Andzongo

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.